Le CPF

Le CPF, un compte alimenté chaque mois en euros

Créer son compte, choisir et suivre une formation

Découvrez toutes les étapes dans notre vidéo tuto : 

1. Activer mon compte (Vidéo time code : 00:24)

Pour activer mon compte, je renseigne mon numéro de sécurité sociale et mon adresse email. 

2. Accéder à mon compte et consulter mes droits (Vidéo time code : 01:07)

Une fois connecté, j’accède à MonCompteFormation et je découvre le montant, en euros, dont je dispose pour me former. Ce montant intègre les droits acquis au titre du DIF si j’étais salarié avant le 31 décembre 2014 et si j’ai renseigné, via l’application ou le site internet, le nombre d’heures acquises.

3. Chercher et choisir sa formation (Vidéo time code : 02:11)

Je peux découvrir les formations en lien avec les métiers qui recrutent le plus ou celles qui sont les plus demandées.
L’autocomplétion facilite la recherche
Une fois la thématique et le lieu renseignés, je découvre les résultats. 

4. Sélectionner la formation de son choix et s'y inscrire  (Vidéo time code : 02:41)

Pour trouver la formation qui me convient le mieux, je peux filtrer les résultats selon plusieurs critères : dates de session, lieu de la formation, durée, prix de la formation… 
Une fois la bonne formation identifiée, je m’y inscris et peux directement payer le montant de la formation via l’application.

Retrouvez également toutes ces étapes dans nos notices illustrées :

FAQ

Le CPF, qu’est-ce que c’est ? 

Depuis 2015, tout salarié ou demandeur d’emploi, dès l’âge de 16 ans, peut utiliser un compte personnel de formation (CPF), tout au long de sa vie active, pour suivre une formation qualifiante, certifiante ou diplômante. 
Ce compte remplace le droit individuel à la formation – DIF (les salariés pourront conserver les heures acquises en les reportant sur leur compte jusqu'au 31 décembre 2020). Il a pour vocation de contribuer, à l’initiative de la personne elle-même, au maintien de son employabilité et à la sécurisation de son parcours professionnel. 

Que deviennent les heures de DIF acquises ? 

Depuis le 1er janvier 2019, les heures inscrites sur les comptes sont traduites en euros sur la base de 15€ / heure. Toutes heures de DIF encore inscrites par le salarié sur son CPF sont également traduites en euros. Rappel : depuis le 1er janvier 2015, le DIF a disparu mais les heures acquises restent mobilisables dans le cadre du CPF. Les employeurs devaient informer par écrit, avant le 31 janvier 2015, chaque salarié, du nombre total d’heures acquises et non utilisées au titre du DIF au 31 décembre 2014.

Comment se procurer l'attestation relative au nombre d'heures acquises au titre du DIF ?

Cette attestation devait être remise à tout salarié par son employeur au plus tard le 31 janvier 2015. 
Si vous n’en disposez pas, demandez-la à votre entreprise, cela ne lui crée aucune obligation particulière et cela vous permet de bénéficier de vos droits à la formation. 

Comment le CPF est-il alimenté ?

Jusqu’au 1er janvier 2019, le CPF était un compte alimenté en heures. Désormais transformé en compte en euros, tout salarié travaillant au moins à mi-temps, acquière 500€ par an avec un plafond de 5000€. Cette somme passe à 800€ par an pour un salarié non quali¬fié ou pour une personne handicapée travaillant en ESAT, avec un plafond de 8000€. Lorsque, sur une année, un salarié travaille pendant une durée inférieure à la moitié de la durée conventionnelle du travail ou 1607 heures, le compte est alimenté au prorata du nombre d’heures réalisées. Un accord collectif d’entreprise ou un accord de branche professionnelle peut prévoir des modalités d’alimentation du compte plus favorables. L’alimentation des comptes est effectuée automatiquement à partir des déclarations annuelles des données sociales (DADS) - puis des déclarations sociales nominatives (DSN) - qui sont établies par les employeurs. Votre CPF est directement alimenté a via la Caisse des dépôts et consignations.

Quels sont les frais pris en charge ? 

Les droits acquis au titre du CPF peuvent permettre la prise en charge de tout ou partie des frais pédagogiques et des frais liés à la validation des compétences mais pas celle des frais annexes (transports, hébergement, restauration) ou de la rémunération. Votre réserve (en €) est utilisable et mobilisable comme vous le souhaitez a¬n de couvrir les frais pédagogiques de votre formation.

Le CPF peut-il bénéficier d’abondements financiers ? 

Le compte peut être abondé dans 4 cas : 

  • Si un accord le prévoit (accord d'État, de branche ou d'entreprise)
  • Si, dans les entreprises d'au minimum 50 salariés, l'employeur n'a pas réalisé l'entretien professionnel prévu tous les 2 ans et que le salarié n'a pas obtenu au moins 2 éléments parmi les 3 suivants : une certifi¬cation, une formation ou une progression salariale ou professionnelle au moins tous les 6 ans. Dans ce cas, le compte est abondé de 3000 € complémentaires
  • Si les droits sont insuf¬fisants pour suivre une formation (pour obtenir des informations sur la manière dont peut être complété le compte, il est recommandé au salarié de solliciter l'aide gratuite d’un conseiller du Groupe Arkesys, d'un conseiller en évolution professionnelle ou de s'adresser à son employeur ou à sa direction des ressources humaines)
  • Si un salarié est licencié suite au refus d'une modi¬fication de son contrat de travail résultant de l'application d'un accord d'entreprise, il béné¬ficie d'un abondement minimum de 3000 € de son CPF.

Quelles sont les formations éligibles au CPF ?

À compter du 1er janvier 2019, les actions de formation ¬finançables avec son CPF sont : 

  • Les formations permettant d’acquérir le certi¬ficat CléA ainsi que les actions permettant d'évaluer les compétences préalablement ou postérieurement à ces formations 
  • L’accompagnement à la VAE 
  • Le bilan de compétences 
  • La formation au permis B et au permis poids lourds 
  • Les actions d’accompagnement et de conseil dispensées aux créateurs et repreneurs 
  • Toutes les formations sanctionnées par une certi¬fication inscrite au Registre national des certi-fications professionnelles ou au Répertoire spéci¬fique (ex-inventaire) 
  • Les formations destinées à permettre aux bénévoles et volontaires en service civique d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions (avec le compte d’engagement citoyen)

Comment utiliser son CPF ?

Dans le cadre de l’utilisation du CPF, la formation peut se dérouler : 

  • Hors temps de travail : Dans ce cas, le salarié peut utiliser son compte formation sans l’accord de son employeur. 
  • En tout ou partie sur le temps de travail : Dans ce cas, le salarié doit demander une autorisation d’absence à son employeur au minimum 60 jours avant le début de sa formation si celle-ci est inférieure à 6 mois et 120 jours avant dans les autres cas. L’employeur a un délai de 30 jours, à réception de la demande, pour noti¬fier sa réponse au salarié. L’absence de réponse de l’employeur dans ce délai vaut acceptation de la demande.

Et en pratique ?

Tous les titulaires peuvent se connecter à leur espace privé sur le site www.moncompteformation.gouv.fr géré par la Caisse des dépôts et consignations pour : 

  • activer leur compte en utilisant leur numéro de sécurité sociale 
  • saisir le solde de leurs heures DIF. Au moment du départ en formation, le salarié devra fournir une copie du document faisant état du solde des heures DIF établi par son employeur. Un CPF de transition professionnelle voit le jour. Pour les salariés en emploi (CDI ou CDD), il prend le relais du Congé individuel de formation (CIF) qui permettait de se préparer à une reconversion et qui disparaît au 31 décembre 2018

Le CPF peut-il être cumulé avec d’autres dispositifs ?

Pour pouvoir suivre une formation plus longue, le salarié a la possibilité d'utiliser son CPF et de l'associer : 

  • À la reconversion ou la promotion par alternance, 
  • Au projet de transition professionnelle (PTP), 
  • À une formation prévue par le plan de développement des compétences.

Comment formaliser sa demande ?

Vous voulez utiliser votre Compte personnel de formation pour suivre une formation ou entreprendre une démarche de VAE : 
Avec l’accord de votre employeur -> rapprochez-vous de votre service Ressources humaines afi¬n de suivre les différentes démarches. 
Sans en aviser votre employeur -> (et donc en réalisant une action qui se déroulera nécessairement en totalité en dehors de votre temps de travail), vous devez : 

  • Vous connecter sur votre espace Moncompteformation soit via l’application mobile soit via le site internet. 
  • Rechercher et sélectionner votre formation 
  • Vous inscrire à la session choisie et complétant les informations demandées 
  • Un mail de confi¬rmation vous sera envoyé, une fois celui-ci validé il ne vous reste plus qu’à vous former !

Comment mobiliser son CPF ?

Grâce au site moncompteformation.gouv.fr, les titulaires peuvent : 

  • Prendre connaissance des heures de formation disponibles sur leur compte, 
  • Connaître les modalités de ¬financement de leur formation. Si le salarié souhaite participer à une formation se déroulant pendant son temps de travail, il doit s'adresser à son employeur et lui demander son autorisation (se rapprocher du service et /ou du responsable des ressources humaines) En revanche, lorsque la formation demandée est suivie en dehors du temps de travail, le salarié n'a pas à demander l'accord de son employeur et peut mobiliser ses droits à formation librement. Toute nouvelle demande de formation au titre du CPF pour les salariés s’effectue désormais soit sur l’application mobile, soit via internet sur Moncompteformation.

Que se passe-t-il en cas de changement d’entreprise ou en cas de chômage ?

Le compte personnel de formation est intégralement transférable. Que le bénéficiaire soit salarié ou demandeur d’emploi, il conserve son droit tout au long de sa vie professionnelle, quel que soit son parcours.

Que se passe-t-il en cas d’arrêt de travail ?

Un salarié en arrêt de travail (que ce soit pour cause d’accident du travail, de maladie professionnelle ou non professionnelle) peut suivre une action de formation professionnelle au cours de son arrêt, tout en continuant de percevoir les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale.
La période d’absence du salarié pour un congé de maternité, de paternité et d’accueil de l’enfant, d’adoption, de présence parentale, de soutien familial ou un congé parental d’éducation ou pour une maladie professionnelle ou un accident du travail est intégralement prise en compte pour le calcul de des heures de CPF.